L’épi du bourg : l’épicerie solidaire de Guainville

Participer à la vie du village, partager des moments de convivialité avec ses habitants, proposer un commerce local, créer du lien… C’est tout cela l’épi du bourg, l’épicerie solidaire de Guainville qui a ouvert ses portes au printemps dernier.
Et parmi les animateurs de l’épi du bourg, on retrouve Nathalie, Alain, Jenifer et Véronique, des résidents du domaine de Vitray, un lieu de vie pour adultes qui accompagne 50 adultes en situation de handicap.

C’est sous l’impulsion de l’association Bouge ton coq, qui anime dans toute la France les campagnes en dynamisant les territoires locaux, que le projet d’épicerie solidaire a vu le jour. A Guainville, c’est dans les locaux de l’ancien bar du village qu’a été créée l’épicerie solidaire. Un commerce qui fonctionne sur la base du bénévolat, chaque personne adhérente à l’épi du bourg donnant un peu de son temps livre pour faire vivre la structure.

L’épi du bourg, c’est plus qu’une épicerie !

L’épi du bourg fonctionne par réservation avec mise à disposition des commandes une fois par semaine. Et parmi les produits proposés, sur la période des récoltes, on retrouve régulièrement le maraichage cultivé par la mini-ferme du domaine de Vitray.
Mais au delà des fruits et légumes, l’épi du bourg c’est aussi et surtout un lieu de rencontre et de partage. L’ouverture du mercredi après-midi (de 14h30 à 16h30) permet notamment aux jeunes du village de se retrouver. Ce sont les résidents qui assurent cette permanence, préparent les cafés, thés et chocolats et gèrent la caisse. L’épicerie est équipée d’un billard et de plusieurs jeux de société qui permettent aux habitants et aux résidents de jouer ensemble.

L’Unapei 92 à l’épi du bourg est un projet porté par David, accompagnant éducatif et social au sein de l’association depuis une dizaine d’années, il assure le lien entre les résidents et la structure. Il nous donne ici son appréciation du projet : Les résidents du domaine de Vitray apprécient cette animation et sont très demandeurs (Nathalie et Alain sont parmi les plus assidus), elle leur permet d’apprendre à gérer des ventes (légumes, boissons chaudes…), de se détendre autour du billard ou d’un jeu de société et surtout de rencontrer de nouvelles personnes. C’est un vrai levier pour l’inclusion sociale !”.

Dernières actualités

Pétition politique solidarité

Pétition : Politique de solidarité nationale à la hauteur des besoins

Visite Sénat

Le Sénat ouvre ses portes à une délégation Unapei 92

Journées Orgasmiques 2024

Journées orgasmiques 2024 : L’Unapei 92 partenaire

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut