La Journée de la Paix format 2.0 et la belle histoire du petit terrien… Au CAJ Jean-Claude Richard

Depuis plusieurs années, l’équipe et les personnes accompagnés du CAJ Jean-Claude Richard Unapei 92 à Boulogne produisent l’événement la Journée de la Paix. Une manifestation artistique mêlant arts plastiques, théâtre, dans et vidéo ; un événement qui met en lumière le travail des personnes accompagnées par l’établissement et leurs créations produites pendant plusieurs mois.
En 202, crise sanitaire oblige, l’événement a été déprogrammé.
Pourtant, l’équipe du CAJ s’est attachée à perpétuer cette manifestation en proposant une Journée de la Paix en format vidéo, via la plateforme de diffusion Youtube.
Cette journée a eu lieu le 28 janvier dernier.
Retour sur l’événement…

7e Journée de la Paix : Une session live animée par les personnes accompagnées !

C’est donc en format vidéo et en direct que toute l’équipe et les personnes accompagnées avaient donné rendez-vous aux familles et aux amis pour se connecter et pour suivre pendant près d’une heure, les interventions et regarder les productions vidéos.

Pour Julien Lermigny moniteur éducateur depuis 4 ans à l’Unapei 92 et initiateur de ce format 2.0, « Le projet vidéo nous a permis d’appréhender un nouveau type d’activités, et les personnes accompagnées ont été très impliqué dès la préparation et le jour J bien sûr !
Nous avons inscrit cette manifestation sur un temps long, puisque au cours des mois précédents, nous avons filmé et mis en image tous les ateliers d’activités, pour pouvoir les restituer sur la plateforme.
La veille de la journée, nous avons fait une session de répétition et le 28 janvier à 10h30, tout le monde était parfaitement au rendez-vous !
Lors de la session en direct, les spectateurs ont participé en postant des commentaires en direct sur le chat… Et tous ces messages d’encouragements étaient lus en direct ».

Ainsi, les interventions en direct étaient ponctuées par la diffusion de plusieurs court métrages et animations vidéos, dont les héros sont les personnes accompagnées.
Et le replay de la journée, disponible pendant quelques jours a compté plus de 400 connexions !

Pour Julia Munoz directrice adjointe de l’établissement, « Cette manifestation est un vrai succès ! Ce qui est remarquable c’est l’engagement et l’adhésion de tous au projet !
Dans notre établissement, nous accompagnons 31 adultes en situation de handicap ; ce type d’événement permet d’apprécier des évolutions dans l’approche de la citoyenneté ».

« C’est un projet de l’ensemble du CAJ Jean-Claude Richard : l’équipe pluridisciplinaire du centre (les 5 éducatrices et éducateurs bien sûr mais aussi la maitresse de maison ou encore la secrétaire d’établissement) et les personnes accompagnées. Tout le monde a joué le jeu !
Et ce type de format nous permet de maintenir le lien avec les familles et les proches. Je sais qu’au fur et à mesure de l’avancée du projet, la Journée de la Paix a été un vrai sujet d’échanges entre personnes accompagnées, avec les équipes et les familles ».

Il était une fois… Le conte « le petit terrien », par le CAJ Jean Claude Richard

L’un des événements de cette Journée de la Paix, c’était donc la diffusion du conte « le petit terrien », un conte librement inspiré du livre  « le jour où la terre s’arrêta », réécrit avec beaucoup de poésie par Christine Rousseau, éducatrice spécialisée au sein de l’établissement et les participants de l’atelier conte.

De gauche à droite : Ophélie, Christophe, Karim, Kevin (en lapin gamer) et Jean-Claude, quelques-uns des Héros du petit terrien…

« Ce conte est une histoire qui traduit bien la période que nous vivons, nos questionnements, nos doutes et nos vies bouleversées. Nous sommes partis de l’envie de chaque personne accompagnée.
Alice voulait être représentée en jeune mariée, Issa en Super Héros, Kevin fan de jeux vidéos s’est incarné en lapin gamer… Et Jean-Claude est devenu naturellement notre « petit terrien ».
Avant de créer chaque vidéo, il a fallu expliquer, préciser notre but ; pour la gestuelle et les placements face caméra, on a aussi beaucoup répété ».

« La construction d’un projet de ce type sur plusieurs semaines, donne de la valeur à notre accompagnement et agit positivement sur la qualité de vie des personnes que nous accompagnons. C’est très valorisant pour elles, puisqu’elles savent qu’elles sont vues sur un écran.
Toute set tous étaient très fiers de se retrouver « sous la lumière », dans un costume, un décor avec beaucoup de musique et un joli texte » conclut Julia Munoz.

Pour découvrir la belle histoire du petit terrien, cliquez ici

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut