Parcours accompagnés… Cap vers l’emploi : Philippe-Gaëtan et Kheir-Eddine au Drive Auchan Vélizy


Quand les dispositifs de formation et d’accompagnement débouchent sur un contrat à durée indéterminé…
L’ESAT Hors-les-murs Unapei 92 au Drive Auchan de Velizy (78).

Épisode 2 : Philippe Gaétan et Kheir-Eddine

L’accompagnement du parcours professionnel d’une personne en situation de handicap débute par un dispositif de formation (la Mise en Situation Professionnelle, voir épisode 1), vient ensuite le temps de la Mise à Disposition (MAD). Une fois cette étape franchie, qui peut aller jusqu’à 24 mois pour la MAD, la personne accompagnée peut être confirmée dans son poste : c’est le parcours vécu par Philippe-Gaëtan, 23 ans, accompagné par l’ESAT Hors-les-murs Unapei 92 depuis 2016.

Philippe-Gaëtan a débuté son entrée dans la vie active en contrat de Mise à Disposition à la Poste en tant qu’Agent Collecteur et Distribution.
Il a eu envie au bout d’un an et demi de « vivre » une autre expérience, un autre métier, dans une autre entreprise. Après des échanges réguliers avec sa chargée d’insertion pour définir le bon projet, Philippe-Gaëtan a débuté courant juillet 2018 une période d’essai de quelques semaines au Drive Auchan Velizy en Mise en Situation professionnelle suivie de contrats de mise à disposition durant plus d’une année.

Philippe-Gaëtan et Mohamed Mornagui, directeur adjoint du Drive

Depuis janvier 2020, Philippe-Gaëtan, fait partie des effectifs du client puisqu’il a signé son premier CDI. Il est donc aujourd’hui salarié et collaborateur de l’équipe d’Auchan Drive de Vélizy.

« … Et ça, ça change tout ! nous dit il. En signant mon contrat, je fais partie de l’entreprise ! je travaille 7h30 par jour, comme tout le monde. Au niveau du salaire et des primes aussi c’est plus avantageux ! « 
 » Je suis préparateur-livreur. Donc également en contact avec la clientèle qui vient s’approvisionner au Drive, et ça me plait ».

Philippe-Gaëtan a évolué, il s’est affirmé, a vaincu sa timidité. Il a beaucoup travaillé pour arriver à ce résultat. Toujours accompagné par l’entreprise et par l’ESAT Hors-les-Murs.

Manisha Nathan, chargée d’insertion de l’Unapei 92 : « Nous sommes très fiers du parcours de Philippe-Gaëtan, puisque l’ESAT l’accompagne depuis de nombreuses années et nous continuons à veiller à ce que tout se passe au mieux pour lui en tant que salarié. Une convention d’appui avec l’entreprise est signée pour un an. Nous mettons en place un suivi d’une année avec une convention pour garantir un suivi à l’entreprise et au travailleur; cela permet de sécuriser les parcours). Ainsi, avant de rejoindre l’ESAT Hors-les-murs, Philippe-Gaëtan était accompagné par l’un des SESSAD de l’Association
(SESSAD : Service d’Education Spécialisé et de Soins à Domicile).
Et lorsqu’une entreprise confirme l’une de nos personnes suivies, ça veut dire que notre mission est réussie. Le travail fourni par la personne accompagnée et par toutes les équipes (chez l’employeur et au sein de l’association) a payé « . 

Un dispositif d’accompagnement progressif vers l’emploi

« Dans notre dispositif, nous augmentons progressivement le temps de travail pour arriver à une situation de journée de travail classique et se rapprocher de la réalité du poste. Et même lorsque la personne a signé un CDI pendant une année encore nous restons proche d’elle, pour nous assurer, en lien avec l’employeur que les missions du poste, les compétences demandées et les qualités développées par la personne sont en parfaite adéquation »  souligne Manisha Nathan.

Kheir Eddine, 27 ans a suivi la même voie.
Il est lui aussi préparateur-livreur chez le distributeur depuis 2016 et en CDI depuis 2018.
La structure est ouverte 7 jours sur 7, Kheir-Eddine assure les horaires de milieu de journée.

Pour Mohamed Mornagui, directeur adjoint de la plateforme, « Il y a eu un vrai suivi de l’Association, et un accompagnement personnalisé, pas à pas de la part de l’équipe encadrante. Il a fallu surmonter les contraintes (la gestion des horaires notamment), mais ça fait partie du métier ; on s’est tous beaucoup investi pour arriver à de tels résultats ».

Kheir-Eddine dans l’entrepôt Drive Auchan

Pour Kheir-Eddine, ça a changé quoi de passer en CDI ?
« C’est d’abord la reconnaissance de mon travail. C’est grâce à moi et aussi grâce à l’ESAT ! J’ai beaucoup changé en trois ans, j’étais timide au début. Alors qu’il ne faut pas hésiter à demander, à poser des questions quand on ne sait pas. Aujourd’hui, je suis salarié, j’ai des responsabilités, je me sens bien ».

Alors que le taux de chômage des personnes handicapées est deux fois plus élevé que la moyenne nationale, l’enseigne de distribution a fait le choix de l’inclusion depuis plusieurs années. Et c’est un engagement payant ! Pour preuve, « Phillipe-Gaëtan et Kheir-Eddine font aujourd’hui partie de nos meilleurs éléments. Et même, ce sont eux désormais qui forment les nouvelles recrues ! 

Nous confions progressivement de plus en plus de responsabilités à Kheir-Eddine ; en plus de ses missions de formation, il fait partie de l’équipe d’inventoristes ; il est totalement autonome et à une vraie soif d’apprendre ».

« Pour Philippe-Gaëtan et Kheir-Eddine, passer en CDI a représenté une vraie fierté. Pour nous, employeur, ça change peu de choses. Nous ne faisons pas de distinguo entre un salarié « ordinaire » et un salarié issu d’un ESAT, c’est ça aussi l’inclusion ! Nous adaptons notre relation managériale au profil et à la personnalité de chacun pour en tirer le meilleur. A la fin, c’est la compétence qui compte ».

Retrouvez + d’infos ici

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut